• Début
  • « Je peux maintenant montrer à tout le monde que l'on peut atteindre ses objectifs. »
L'équipe néerlandaise à l'EURO Unity Cup
Source : RefugeeHelp

« Je peux maintenant montrer à tout le monde que l'on peut atteindre ses objectifs. »

Publié à: 06/07/2023 11:24

L'équipe néerlandaise a tenté de remporter la coupe lors de l'EURO UNITY Cup le 28 juin dernier à Francfort : la Coupe d'Europe pour les joueurs réfugiés. « C’est un rêve de porter le maillot des Pays-Bas. Après le jour de sélection et les entraînements, on est prêts pour la victoire ! »

La EURO UNITY Cup est sur le point de commencer

Dès le petit matin, les équipes se rassemblent au complexe sportif du club amateur de Weiss-Blau à Francfort. Le club accueille la Coupe d'Europe : l'EURO UNITY Cup. Cette coupe d'Europe est organisée par l'UEFA et le HCR.

16 pays européens participent au tournoi. Les joueurs s'échauffent et les coachs discutent de la composition d'équipe. L'EURO UNITY Cup est sur le point de commencer !

« La langue n’a jamais été un problème pour nous »

Les Pays-Bas participent pour la première fois au tournoi. La sélection de l'équipe néerlandaise a eu lieu quelques semaines plus tôt sur le campus de la KNVB à Zeist. Les meilleurs joueurs y ont été sélectionnés.

Les racines de ces talents se trouvent en Afghanistan, en Irak, au Yémen et en Syrie. « La langue n’a jamais été un problème pour nous. On joue déjà ensemble depuis longtemps et on se connaît bien », explique le joueur Noori de 29 ans. « On est des amis avant d’être des footballeurs ».

Le texte continue sous la photo :

« Je vois que chacun donne le meilleur de lui-même sur le terrain »

Dans la phase de poules à Francfort en Allemagne, les Pays-Bas jouent contre l'Espagne, la Suisse et une équipe mixte de l'Union européenne. Les équipes sont composées d'hommes et de femmes. Il faut au moins 1 femme sur le terrain à chaque match. Tous les matchs de la phase de poules ont été gagnés par les Pays-Bas. Noori : « Nous avons une bonne équipe. Je vois que chacun donne le meilleur de lui-même sur le terrain ! »

Le football professionnel est un rêve pour de nombreux joueurs. C'est aussi le rêve de Noori. « J’ai joué dans l'équipe nationale espoir du Yémen. On n'est pas payés pour cela. J'ai donc finalement choisi d'étudier en Égypte. J'ai estimé que cette voie était meilleure pour mon avenir. »

« Passer de la parole aux dattes »

Tout le monde aime bien rigoler dans l'équipe néerlandaise (les « Oranje »). Ils ont changé l'expression « geen woorden, maar daden » [passer de la parole aux actes] en « geen woorden, maar dadels » [passer de la parole aux dattes] ! Remplacer le mot « daden » par « dadels » a été imaginé par Noori. Il a une entreprise de dattes du nom de Noori Dates.

« Quand j'ai dû fuir mon pays, je savais que je voulais gagner beaucoup d'argent plus tard. Grâce à l'argent, je pourrais aider les habitants du Yémen. » Au Yémen, Noori était un entrepreneur. Il sait où trouver les meilleures dattes du monde et il en apporte maintenant aussi à ses coéquipiers.

Le texte continue sous la photo :

« J'espère être un exemple pour les autres »

L'équipe néerlandaise passe en demi-finale contre l'Irlande. Le score est de 0-0, et c'est donc l'heure de tirer les pénaltys. D'après l'histoire du football néerlandais, cela n'augure rien de bon.

La tension est à son comble, mais les Irlandais finissent par remporter la victoire. Les joueurs quittent le terrain déçus, mais la tête haute. Noori explique son ressenti. « Jouer pour les Pays-Bas signifie beaucoup pour moi. C'est un rêve d'enfant qui se réalise. Je peux maintenant montrer à tout le monde que l'on peut atteindre ses objectifs. J'espère être un exemple pour les autres. »

Cet article vous est-il utile ?